Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du Forum
Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le monde merveilleux de Dieu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du Forum -> LA PAROLE DE DIEU -> Revenir Aux Sources
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
La Bible Parole de DIEU
La Bible Parole de DIEU

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2009
Messages: 378
Appartenance religieuse / Dénomination: Evangélique

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 14:08 (2010)    Sujet du message: Le monde merveilleux de Dieu Répondre en citant

Le monde merveilleux de Dieu
Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. (Genèse 1.1)
C’est par cette extraordinaire et solennelle déclaration que s’ouvre la Bible. D’emblée, les Saintes Ecritures affirment donc avec force l’existence de Dieu, sa souveraineté et sa toute-puissance.
Et la première révélation qu’elles nous donnent de la Personne divine, c’est celle d’un Dieu créateur. Cette vérité fondamentale est répétée tout au long du texte sacré.
UNE SOURCE SÛRE
Dès que l’être humain est capable de réfléchir, il s’interroge sur son origine, sur le sens de son existence et sur sa destinée. La réponse à ses questions, il ne la trouvera ni en lui-même, ni chez les scientifiques, ni chez les philosophes, mais seulement dans la Bible, la Révélation écrite de Dieu, la Parole de Dieu.
Le récit de la Genèse, le premier livre de la Bible, est le seul texte cohérent qui ait jamais existé sur ce sujet. Il constitue la seule source sûre de connaissance que nous ayons, source garantie authentique puisque c’est Dieu lui-même qui en a inspiré la rédaction à l’un des plus grands prophètes de tous les temps, Moïse.
AU COMMENCEMENT, DIEU
Au commencement, Dieu... Ces trois premiers mots de la Bible sont significatifs : Dieu est à l’origine de tout ce qui existe, toute vie provient de lui. Il existe de toute éternité. Il n’a jamais eu de commencement, mais il est au commencement de tout, car sans lui, rien n’existe, pas même la matière, qu’il a créée à partir de rien. Elle est le produit de sa pensée, pensée qu’il exprime par la parole : Il parle et la chose existe ; il commande, et elle paraît. ... Les cieux ont été créés par la parole de l’Eternel, et toute leur armée par le souffle de sa bouche. (Psaume 33.9,6)
Au commencement de l’histoire de l’humanité, nous dit la Genèse, il y a Dieu, sans l’action de qui nous n’existerions pas. L’homme peut-il comprendre un tel acte créateur, qui tire la matière, puis tout l’univers, du néant ? Non, impossible ! Le comprendre serait comprendre Dieu ! Or, l’être limité que nous sommes ne sera jamais à même de saisir la toute-puissance du Créateur. Aussi n’est-ce pas une question d’intelligence, mais de foi : C’est par la foi que nous reconnaissons que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. (Hébreux 11.3)
LA CRÉATION DES SIX JOURS
Premier jour : Dieu dit : "Que la lumière soit !" Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière "jour", et il appela les ténèbres "nuit". Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour. (Genèse 1.3-5)
Deuxième jour : Dieu crée l’atmosphère et appelle "ciel" l’espace qui sépare les eaux qui entourent la terre des vapeurs d’eau qui sont en altitude (voir Genèse 1.6-8).
Troisième jour : Dieu fait émerger la terre ferme et la couvre immédiatement de végétation (voir Genèse 1.9-13). Quatrième jour : Dieu organise notre système solaire et le rend visible depuis notre planète (voir Genèse 1.14-19).
Cinquième jour : Dieu crée tous les animaux aquatiques et tous les oiseaux (voir Genèse 1.20-23).
Sixième jour : Dieu crée toute la vie animale terrestre : les animaux domestiques, les animaux sauvages et toutes les petites bêtes qui pullulent sur le sol (Genèse 1.24,25). Puis il crée l’homme et la femme.
Septième jour : Repos ! Dieu ne crée plus aucune autre forme de vie sur la terre, mais il prend le temps d’admirer son chef-d’oeuvre, qui est parfait dans tous les domaines, et il institue pour l’homme le meilleur rythme de vie qui soit : six jours d’activité, un jour de repos, non pas seulement de repos physique, mais de vraie détente et de relations privilégiées avec son Créateur (voir Genèse 2.1-3). C’est là l’origine de la semaine, qui n’est pas un cycle naturel, mais une institution divine pour le bien-être physique, mental et spirituel de l’homme.
LES "JOURS" DE LA GENÈSE
Il est évident qu’à partir du quatrième jour, les jours sont de vingt-quatre heures. Or, tout au long du récit contenu au premier chapitre de la Genèse, on remarque que la même expression est employée pour conclure la fin de chaque acte créateur : Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le premier jour (ou le 2e, le 3e, le 4e, etc.) Les mêmes mots désignent forcément la même chose. Les jours sont donc les mêmes, que ce soit avant ou après l’oeuvre créatrice du quatrième jour, et ce sont naturellement des jours de vingt-quatre heures. Le jour et la nuit sont, depuis le premier jour, déterminés par la rotation de la terre sur son axe et autour du soleil. Une étude attentive du texte biblique montre que ces jours sont bien des jours de vingt-quatre heures et non de longues périodes, comme les savants incroyants de notre époque voudraient nous le faire croire. "SELON SON ESPÈCE"
Cette expression revient dix fois dans le récit biblique de la création. Ce n’est certainement pas par hasard. Dieu connaissait l’avenir de l’humanité, il savait dans quelles erreurs certains savants et philosophes sombreraient, entraînant avec eux une multitude de gens, croyants ou non. Dans sa Parole écrite, Dieu nous a donné les moyens de démasquer ces erreurs.
Parmi ces erreurs, se trouve la notion de l’évolution des espèces, ou transformisme, lancée par Lamarck et développée ensuite par Darwin et d’autres savants. Les hommes de science ont fini par se rendre compte que cette théorie de l’évolution ne reposait sur aucune base scientifique. Mais ils continuent de la répandre, parce qu’ils ne veulent pas reconnaître l’authenticité du récit biblique et croire en la toute-puissance de Dieu. Comme le dit la Bible : Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau. (2 Pierre 3.5)
Il serait trop long de réfuter ici en détail l’hypothèse transformiste. Nous dirons donc simplement qu’il n’a jamais été prouvé que des espèces puissent engendrer d’autres espèces. L’évolutionnisme repose, non sur des fondements solides, mais sur des théories et sur des fraudes. Ces théories n’expliquent rien, posent même de nombreuses questions insolubles, et ne satisfont ni la raison ni la science. Nombre de scientifiques le reconnaissent aujourd’hui. D’autre part, il est prouvé scientifiquement que la vie organique, la vie animale et la vie humaine n’ont pas pu apparaître sur la terre par hasard.
Le transformisme n’est pas une science, il est une théorie. Nous n’avons donc pas à choisir entre la foi et la science, comme on le dit souvent, mais entre la foi fondée sur la Parole de Dieu et une autre foi fondée sur des spéculations philosophiques.
////////////////////////////////
L’HOMME, CHEF-D’OEUVRE DE LA CRÉATION
Dieu n’a pas dit : "Que la terre produise l’homme !" comme il avait dit : "Que la terre produise des animaux !" L’homme va être l’objet des soins particuliers du Créateur, c’est un être à part : Dieu dit : "Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail ; enfin, sur toute la terre, et sur tous les êtres qui s’y meuvent." Dieu créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. (Genèse 1.26,27)
Le deuxième chapitre de la Genèse ajoute au récit du premier chapitre un certain nombre de détails. Ainsi lisons-nous au verset 7 : L’Eternel Dieu façonna l’homme avec la poussière prise du sol ; il insuffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.
DIEU CRÉA L’HOMME ET LA FEMME
Le chapitre 2 de la Genèse raconte qu’après avoir créé Adam, Dieu fit défiler tous les animaux devant lui afin qu’il découvre leur existence et qu’il leur donne un nom. Adam vit que chaque mâle avait une compagne, mais qu’il était, lui, le seul de son espèce. Il le fit certainement remarquer à son Père céleste qui déclara : "Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui." ... Alors l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit : "Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair." (Genèse 2.18,21-23)
Dieu donna donc à Adam une compagne qui pût vivre auprès de lui, partager ses joies et répondre à son affection. Pour marquer qu’elle n’était pas destinée à être son chef, pas plus qu’à être traitée en inférieure, mais à se tenir à son côté comme son égale, aimée et protégée par lui, Ève fut tirée d’une de ses côtes (et non d’un os du crâne ou des pieds). Elle était donc une autre partie de lui-même. Le Créateur montrait ainsi quelle union intime et quel attachement profond devaient caractériser les relations de l’homme et de la femme qui formeraient un couple. "C’est pourquoi, dit l’Eternel, l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair." (Genèse 2.24)
LE JARDIN D’ÉDEN
Après avoir créé pour eux toutes les conditions de vie nécessaires et un merveilleux environnement, Dieu prend soin d’indiquer aux êtres humains ce qu’il a prévu pour leur alimentation : "Voyez ! Je vous donne, sur toute la surface de la terre, toute herbe portant semence, ainsi que tous les arbres fruitiers, avec leur semence pour les reproduire : ce sera votre nourriture." (Genèse 1.29) Puis il leur donne un jardin pour demeure, un jardin planté de toutes sortes d’arbres, dont un grand nombre sont chargés de fruits délicieux. Il y a même, au milieu du jardin, un arbre particulier appelé arbre de vie parce que son fruit a la propriété de prolonger la vie de celui qui en mange. D’autre part, Dieu invite Adam et Ève à procréer, afin de s’entourer d’une famille et de peupler la terre. Il leur donne aussi une occupation joignant l’utile à l’agréable : L’Eternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. (Genèse 2.15)
D’après les indications géographiques que donne le 2e chapitre de la Genèse, nous pouvons assurer que le jardin d’Éden se trouvait donc en Mésopotamie (région du Tigre et de l’Euphrate).

CELUI QUI VEILLE

L’univers une fois créé, Dieu ne l’a pas lancé dans l’espace pour l’abandonner ensuite au hasard. Le repos de Dieu mentionné après la création des six jours n’a pas mis un terme à l’activité divine en faveur de notre monde. Dieu continue à déployer sa puissance souveraine, comme l’a déclaré Jésus, le Messie : Mon Père travaille continuellement et moi aussi je suis à l’oeuvre. (Jean 5.17) La Bible dit encore que Dieu soutient l’univers par sa parole puissante (Hébreux 1.3).

Si Dieu cessait un seul instant de penser l’univers, de le vouloir, d’en prendre soin, le monde retomberait aussitôt dans le néant dont il a été tiré : Si le Tout-Puissant ne pensait qu’à lui-même, s’il retirait à lui-même son esprit et son souffle, toute chair périrait soudain, et l’homme rentrerait dans la poussière. (Job 34.14,15) Mais Celui qui a formé la terre pour qu’elle fût habitée est constant dans toutes ses voies : Dieu a établi la terre sur ses fondements, elle ne sera jamais ébranlée. (Esaïe 45.18 ; Psaume 104.5)
CRÉÉS POUR ÊTRE AIMÉS
Pourquoi Dieu a-t-il créé l’univers, et la terre, et l’homme ? En avait-il besoin ? Ne pouvait-il pas vivre sans cela ? Ne se suffisait-il pas à lui-même ? Oui et non ! Certes, Dieu pouvait se passer de l’univers, qui n’était pas pour lui une nécessité vitale. Mais l’univers était pour Dieu une nécessité morale. Dieu a voulu s’entourer d’êtres sur lesquels déverser le trop-plein de son coeur, d’êtres qu’il aimerait et rendrait heureux. L’amour de Dieu est la seule raison qui explique l’acte de la création. Dieu nous a créés pour nous aimer !

Je t’aime d’un amour éternel, c’est pourquoi je te conserve ma bonté, dit-il à chaque humain par l’intermédiaire du prophète Jérémie (31.3)

La Bible affirme à de nombreuses reprises que Dieu n’est pas seulement notre Créateur, il est aussi pour nous un Père aimant qui s’intéresse à notre bonheur : C’est toi, ô Eternel, qui es notre Père ; nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous a formés. (Esaïe 64.7)

Puisque nous ne sommes pas le produit du hasard, mais que nos premiers parents sont sortis de la main de l’Eternel, et que nous sommes aimés de notre Créateur, nous pouvons dire avec le psalmiste : En toi je me confie, ô Eternel ! Je dis : Tu es mon Dieu ! Mes destinées sont dans ta main. (Psaume 31.16) INTERACTION AVEC "DÉCOUVRIR LA BIBLE"

A 3. LE MONDE MERVEILLEUX DE DIEU

1. Les animaux et l’homme sont-ils le résultat d’une lente évolution qui dura des millions d’années ? ? oui ? non

2. La vie sur la terre est-elle apparue suite à l’intervention directe de Dieu (par sa parole) ? ? oui ? non

3. En combien de temps Dieu a-t-il créé toutes les formes de vie terrestre ? ? 4 milliards d’années ? 6 jours de 24 h ? 500 millions d’années

4. L’expression "selon son espèce" qui revient dix fois dans le récit de la Genèse montre que la théorie de l’évolutionnisme est fausse. ? vrai ? faux

5. Dieu a créé l’homme à partir de la poussière de la terre. ? vrai ? faux

6. L’homme n’est pas produit du hasard, mais il a été créé par Dieu, à son image. ? vrai ? faux 7. Que s’est-il passé le 7e jour de la semaine créatrice ? ? Dieu a créé l’homme ? Dieu n’a créé aucune autre forme de vie ? Dieu s’est reposé et à institué le jour de repos hebdomadaire pour toute l’humanité

8. Dieu a-t-il donné à Adam ? ? 4 femmes ? 10 femmes ? une seule femme

9. Dieu a-t-il destiné la femme à être : ? supérieure à l’homme ? ? inférieure à l’homme ? ? égale à l’homme ?

10. Quelle relation Dieu veut-il principalement établir avec l’homme ? ? une relation de Roi à sujet ? une relation de Juge à coupable ? une relation de Père à enfant

Réponses aux questions de l’étude A 3
1. Non. Dieu a créé toutes les espèces végétales, animales et l’homme en trois jours de 24 h.
2. Oui. On trouve dix fois "Dieu dit" dans Genèse 1. C’est encore confirmé dans : Psaume 33.6,9 et Jean 1.1-3.
3. 6 jours de 24 h. Voir Genèse 1.
4. Vrai. Il s’agit d’une théorie, d’une philosophie, non d’une science. Bien des savants le reconnaissent aujourd’hui, même s’il n’osent pas toujours l’avouer publiquement.
5. Vrai. Voir Genèse2.7.
6. Vrai. C’est dit explicitement dans Genèse 1.26,27.
7. C’est la 3e affirmation qui est juste. Voir Genèse 2.1-3.
8. Une seule femme. Voir Genèse 1.27 et 2.22-24.
9. Égale à l’homme. Pour bien le montrer, il a fait Ève à partir d’une côté, et non à partir d’un os du pied ou de la tête.
10. Une relation de Père à enfant. Voir Esaïe 64.7 et Jérémie 31.3. TEXTES BIBLIQUES POUR LECTURE COMPLÉMENTAIRE
GENÈSE 1
1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
2 La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
3 Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.
6 Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux. Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi. Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le second jour.
9 Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi. Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon. Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l’herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour.
14 Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ; et qu’ils servent de luminaires dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d’avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le quatrième jour.
20 Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel. Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit, en disant : Soyez féconds et multipliez, et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le cinquième jour.
24 Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
26 Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.
28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture. Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture.
31 Et cela fut ainsi. Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour.

GENÈSE 2
1 Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant.
4 Voici les origines des cieux et de la terre, quand ils furent créés. Lorsque l’Éternel Dieu fit une terre et des cieux, aucun arbuste des champs n’était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore : car l’Éternel Dieu n`avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d`homme pour cultiver le sol. Mais une vapeur s’éleva de la terre, et arrosa toute la surface du sol.
7 L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.
8 Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.10 Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. Le nom du premier est Pischon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or. L’or de ce pays est pur ; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx. Le nom du second fleuve est Guihon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Cusch. Le nom du troisième est Hiddékel ; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate.
5 L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.
18 L’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. L’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.
21 Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s`endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme*. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
25 L’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte.
* En hébreu, homme se dit isch, et la femme, ischa.
JEAN 1 1-4 (traduction "Bible du Semeur")
Au commencement était celui qui est la Parole de Dieu. Il était avec Dieu, il était lui-même Dieu. Au commencement, il était avec Dieu. Tout a été créé par lui ; rien de ce qui a été créé n’a été créé sans lui. En lui résidait la vie, et cette vie était la lumière des hommes.Partager
Gloire à toi Seigneur pour cette merveilleuse création.Je te rends grâce de m'avoir donné la vie , de m'avoir fait à ton image et à ta ressemblance . Tout cet univers raconte ta gloire , ta toute-puissance, ta bonté et ton amour pour nous , tes enfants que tu chéris . Merci Seigneur pour ton chef-d'oeuvre .
Merci à toi



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Déc - 14:08 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du Forum -> LA PAROLE DE DIEU -> Revenir Aux Sources Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com