Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du Forum
Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Islam - J'étais un mollah

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du Forum -> . -> Témoignages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
La Bible Parole de DIEU
La Bible Parole de DIEU

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2009
Messages: 378
Appartenance religieuse / Dénomination: Evangélique

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 17:01 (2009)    Sujet du message: Islam - J'étais un mollah Répondre en citant

Islam - J'étais un mollah   
 
J'étais un mollah mais il n'y avait ni amour, ni compassion, ni pardon dans ma vie. Un ami m'a donné une Bible...


Dans une maison anonyme de Kaboul, ils sont des dizaines à célébrer la résurrection du Christ en ce dimanche de Pâques, mais pour ces Afghans vivre leur foi c'est s'exposer aux brimades ou pire, dans un pays où la loi condamne en théorie à la mort ceux qui abandonnent l'islam.
"J'étais un mollah mais il n'y avait ni amour, ni compassion, ni pardon dans ma vie. Un ami m'a donné une Bible...", se souvient cet ingénieur afghan de 34 ans, qui affirme avoir participé à "la guerre sainte" contre les Soviétiques et qui a travaillé avec de nombreux chrétiens dans une organisation humanitaire.
La Bible "nous dit d'aimer nos ennemis alors que l'islam nous dit de les tuer. Cela m'a touché", raconte cet homme qui, comme tous ceux présents dimanche, refuse de dévoiler son identité.
Le risque est trop grand. L'arrestation le mois dernier d'Abdul Rahman, un Afghan chrétien, et les appels à le condamner à mort parce qu'il avait abjuré l'islam, est dans toutes les mémoires. La justice afghane l'avait finalement libéré, estimant qu'il était inapte à être jugé et il a trouvé refuge en Italie après d'intenses pressions de la communauté internationale.
A l'instar des premiers chrétiens ou des protestants traqués par les catholiques, ces afghans ont appris à vivre leur foi en secret et n'accueillent les inconnus qu'avec méfiance.
Ils font état de brimades de la police, de téléphones sur écoute et parfois même de menaces de mort. L'attitude des autorités en général et de la justice --un bastion du conservatisme musulman-- rend l'exercice de leur religion très difficile, même si la peine de mort n'est pas appliquée.

Les divers groupes "se réunissent dans des maisons, des bureaux, des hôtels, des restaurants ou même dans le désert et d'autres endroits discrets", confie un converti de 44 ans, qui est éditeur de magazine.
"Nous ne pouvons écrire de livres et les publier (...) Nous espérons avoir des programmes à la radio et à la télévision mais ce n'est pas possible. Il est impossible d'affirmer (publiquement) notre foi en Afghanistan", regrette t-il.
Les Bibles en dari, la principale langue utilisée en Afghanistan avec le pashto, "sont imprimées dans d'autres pays et nous les importons", explique l'éditeur.
Les difficultés ne semblent pas les décourager et certains semblent même y puiser de la force.

"Nous avons donné notre vie à Dieu. S'ils nous tuent parce que nous sommes chrétiens, nous irons au ciel", explique cet éducateur de 39 ans, qui s'est converti en 1988, quand il était réfugié au Pakistan.
Mais au martyre il préfère la prudence. "Ce n'est pas que j'ai peur, mais en tant que chrétien afghan, je dois me montrer sage dans mon pays parce qu'il n'y a pas de liberté religieuse", ajoute t-il.
Selon un Américain, qui travaille pour une organisation humanitaire et qui vit depuis six ans en Afghanistan, le christianisme fait de plus en plus d'adeptes, même si leur nombre total ne dépasse probablement pas 500 personnes à Kaboul et un millier dans tout le pays.
"Cela croît d'année en année", estime-t-il, à cause, selon lui, d'une certaine lassitude face aux extrémistes islamiques.
Pour l'ingénieur, l'affaire Abdul Rahman a été source de découragement mais aussi d'espoir.
"C'était décourageant de voir qu'un homme pouvait être arrêté alors qu'il n'avait fait aucun mal", dit-il, mais d'un autre côté c'était encourageant parce que pour la première fois un Afghan a publiquement proclamé sa foi.
"L'espoir c'est que ce genre de choses vont apporter aux chrétiens afghans la liberté d'exercer leur religion", déclare-t-il juste avant de rejoindre ses compagnons pour célébrer Pâques.
Source : La Croix


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 17:01 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Israël pour le Messie Jésus-Yeshoua Index du Forum -> . -> Témoignages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com